Maintenant, la Russie veut que Zuckerberg témoigne pour eux aussi

Les législateurs en Russie veulent également que Mark Zuckerberg témoigne devant eux. The Moscow Times rapporte que pendant la session de mercredi de la chambre haute du Parlement russe, un sénateur a proposé d’appeler Zuckerberg. En réponse, la Présidente Valentina Matviyenko a dit qu’elle “donnerait un ordre” et qu’elle “organiserait son arrivée”.

Zuckerberg a témoigné devant le Parlement européen il y a deux semaines, et devant deux commissions du Congrès aux États-Unis le mois dernier. Les législateurs américains ont soulevé à plusieurs reprises le spectre de l’influence russe lors des élections de 2016 via Facebook et d’autres médias sociaux.

Les sénateurs russes veulent que Zuckerberg témoigne sur des sujets tels que la sécurité de l’information, la vie privée et la “diffusion de contenu préjudiciable”.

Quand un sénateur s’est opposé à la visite sous prétexte que Zuckerberg était un «Russophobe», le Président Mativyenko a répondu: «Pourquoi le Conseil de la Fédération ne devrait-il pas entrer en dialogue et l’interroger sur ses déclarations russophobes?

L’année dernière, Facebook a reconnu une certaine influence russe sur le discours politique, fournissant au Congrès des exemples de publicités politiques américaines ciblées par des groupes russes et suspendant des pages et des comptes liés à une agence de désinformation russe.

Nous avons demandé à Facebook si Zuckerberg répondrait à la convocation, et n’a pas encore reçu de réponse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *