Les puces Intel Kaby Lake attendues à la rentrée

Les fournisseurs de PC commenceront à commercialiser début septembre leurs ordinateurs portables et tablettes équipés de puces Kaby Lake. La 7ème génération de processeurs Intel Core.

Près d’un an après l’arrivée des puces Sky Lake, Intel prépare déjà la rentrée avec le lancement des processeurs Kaby Lake, la 7ème génération de Core du fondeur. Les premières tablettes et ordinateurs portables devraient en effet être disponibles dans les prochains mois. Intel a en effet commencé à expédier les composants aux fabricants de PC, comme l’a indiqué Brian Krzanich, le CEO d’Intel, lors de la présentation des résultats trimestriels de l’enteprise.

AdTech AdToujours gravées en 14 nm, en attendant la microarchitecture 10 nm Cannonlake retardée à mi-2017, les puces Kaby Lake sont une génération de transition avec une simple amélioration des cadences par rapport à la précédente, selon Brian Krzanich. Cette hausse des performances devrait surtout bénéficier aux tablettes et aux ordinateurs portables. Au dernier Computex, Asus avait par exemple montré sa tablette haut de gamme Transformer 3 sur base Kaby Lake, qui ressemble beaucoup à la Surface Pro de Microsoft. Équipée d’un écran de 12,6 pouces, elle pèse 695 grammes pour 6,9 ​​millimètres d’épaisseur. Elle peut être configurée avec un SSD de 512 Go et jusqu’à 8 Go de RAM. Asus a déclaré qu’elle serait commercialisée à partir de 799 $HT. Cette tablette arrive avec un clavier et un châssis soigné en aluminium.

400 terminaux avec Kaby Lake

Les autres grands fabricants de PC comme Lenovo et Acer n’ont pas encore annoncé leurs produits Kaby Lake mais ils devraient se dévoiler au prochain IFA de Berlin, fin aout. L’IDF, la conférence annuelle d’Intel qui se tient du 16 au 18 aout à San Francisco cette année, devrait également être l’occasion de découvrir des ordinateurs reposant sur la 7ème plate-forme Core du fondeur. La firme de Santa Clara indique que près de 400 terminaux seront finalement disponibles avec Kaby Lake, et très probablement les prochains Macbook d’Apple.

Du coté de la concurrence, AMD pousse ses puces Bristol Ridge qui équipent une poignée de PC depuis le début de l’année. Si elles se distinguent particulièrement au niveau des performances graphiques, Intel fait beaucoup mieux en terme de préservation de l’autonomie de la batterie.

Le marché des PC reste morose

En avril dernier, Intel a déclaré qu’il allait réorganiser ses activités pour se concentrer sur les serveurs, l’Internet des objets et la connectivité. Cela ne signifie pas que les puces pour PC vont disparaître du catalogue mais les investissements vont être allégés et les sorties espacées. Le marché des PC bat de l’aile depuis plusieurs années avec un renouvellement moins fréquent des machines ce qui a nui aux bénéfices d’Intel. Brian Krzanich prévoit que le cycle de mise à niveau des PC continuera à tasser dans la seconde moitié de cette année, principalement dans les entreprises. La demande en PC était meilleure au deuxième trimestre, mais elle devrait continuer à diminuer dans la seconde moitié de l’année, a-t-il dit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *