ActualitésApps

Les projets big data endigués par les infructueuses relations IT et métiers

La mise en oeuvre de projets big data s’oriente principalement autour de l’analytique temps réel, la gestion des métadonnées et la mise à disposition de données en self-service d’après une étude menée par Talend. Mais certaines difficultés en particulier d’entente entre les équipes informatiques et métiers ternissent le tableau.

Huit DSI sur dix envisagent de mener au moins un projet Big Data en 2017 selon une étude menée par l’éditeur Talend. Les projets dans ce domaine seront cette année surtout orientés vers l’analytique temps réel (26 % des répondants), la gestion des métadonnées (20%) et la préparation de la mise à disposition des données en self-service (18%). Intelligence artificielle (10%) et IoT (5%) sont loin derrière. L’année précédente, seuls 40 % des DSI avaient indiqué vouloir mener un projet Big data dans l’année à venir.

Mais quel est le principal frein aux projets Big Data ? L’absence de personnels qualifiés n’est invoquée que par 16 % des répondants et le manque de budgets par 23 %. Loin devant, avec 35 %, c’est bien la mauvaise relation entre équipes IT et métiers. Et les bénéfices demeurent surtout sur les processus internes (27%), devant le service client (20%) la réduction des coûts opérationnels (17%) et la création de nouvelles sources de revenus (17%).

Sur les trois choix proposés, l’ordre des priorités stratégiques est la gouvernance du patrimoine de données (37% des répondants la placent en premier), la qualité des données (33%) et l’accès libre-service (31%). L’écart est donc globalement assez faible et peu significatif.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page
Fermer