Firefox ajoute des publicités, car seules les insultes sont gratuites

La devise de Mozilla est «Internet pour les gens, pas de profit», mais la réalité de devoir financer toutes ses entreprises oblige l’entreprise à adopter l’un des aspects les moins favorables au web: le contenu sponsorisé. Après avoir acquis Pocket-Service l’année dernière, Mozilla a rempli de nouveaux onglets dans Firefox avec des suggestions de lecture de poche – et ceux-ci vont maintenant inclure des liens payés par un annonceur.

Si vous utilisez les versions nocturnes et bêta de Firefox, vous avez peut-être déjà vu des liens sponsorisés apparaître parmi les suggestions de Pocket et la fonctionnalité fera son chemin dans le navigateur Firefox approprié avec la sortie de la version 60 ce mois-ci, comme noté par The Register.

Vous aurez la possibilité d’opter

Dans un billet publié la semaine dernière, le fondateur de Pocket, Nate Weiner, a expliqué que le «modèle de publicité en ligne est cassé», citant la perte de confidentialité, de transparence et de contrôle pour l’utilisateur. Ce que lui et Mozilla proposent comme alternative est de restaurer ces trois facettes pour les utilisateurs de Firefox tout en générant des revenus en plaçant des liens payants en face de ces utilisateurs. La promesse de Mozilla est de ne promouvoir que du «contenu précieux, digne de votre temps», tout en vous donnant l’option de cacher des choses que vous n’aimez pas ou de désactiver complètement les suggestions sponsorisées.

Sans le ciblage précis que Facebook et Google sont en mesure d’offrir aux annonceurs, Mozilla fera certainement beaucoup moins grâce à ses publicités, mais il semble que l’entreprise pense qu’elle sera suffisante pour rendre l’irritation de ses utilisateurs valable.

Avec ce nouveau changement d’approche de Mozilla, les principales alternatives au navigateur Google Chrome sont soit limitées en termes de disponibilité – Safari, qui ne fonctionne pas sous Windows ou Android – ou financé par la publicité, comme dans le cas de Firefox et Opera. Donc, soit vous sacrifiez la vie privée, la compatibilité de l’appareil ou votre propre attention, selon le compromis que vous choisissez de faire. Cela peut être un désagrément d’être confronté à un tel choix, mais cela montre simplement que rien d’utile sur internet n’est jamais gratuit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *