Apple supprimerait apparemment les applications qui partagent vos données de localisation avec des tiers

Apple a commencé à supprimer des applications de l’App Store qui enfreignent les règles de l’entreprise en partageant des données de localisation avec des tiers sans le consentement explicite, rapporte 9to5Mac. Les violations sont liées aux sections 5.1.1 et 5.1.2 des directives de l’App Store, qui stipulent que les applications ne doivent pas transmettre «les données de localisation des utilisateurs à des tiers sans le consentement explicite de l’utilisateur [ou] à des fins non approuvées». ont violé les directives de l’entreprise ont reçu des avis d’Apple, les informant que leurs applications ne sont pas conformes “sur réévaluation.” 9to5Mac note que les applications touchées n’ont pas fourni assez d’informations claires aux utilisateurs sur ce qui arrive à leurs données après collecté.

La répression d’Apple semble être liée au règlement général sur la protection des données, qui entrera en vigueur le 25 mai en Europe. Selon les nouvelles règles, les entreprises de technologie devront obtenir le consentement explicite et éclairé d’une personne dont elles collectent des données personnelles. Cela signifie que les applications peuvent avoir besoin de demander plus souvent le consentement à vos données ou de mettre en évidence la façon dont elles utilisent vos données de manière plus claire.

Dans les avis envoyés aux développeurs concernés, Apple indique que ceux qui souhaitent réinstaller leur application doivent supprimer tout code, cadre ou SDK relatif au partage de la position avec des tiers, puis renvoyer l’application pour examen. Une fois approuvée, l’application sera remise en vente sur l’App Store. Les directives d’Apple stipulent également que «les données collectées à partir des applications ne peuvent être utilisées ou partagées avec des tiers à des fins non liées à l’amélioration de l’expérience utilisateur ou aux performances logicielles / matérielles liées aux fonctionnalités de l’application.

On ne sait pas combien de développeurs ou d’applications sont touchés par la répression récente. Nous avons tendu la main à Apple pour plus de commentaires et mettra à jour ce poste si nous entendons revenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *