fbpx
ActualitésHigh TechMicrosoft

Microsoft admet que les mises à jour de juin déclenchent des redémarrages

Microsoft a admis que les mises à jour du correctif de Windows 10 de ce mois-ci causaient plus de problèmes, entraînant cette fois des plantages en raison d’une défaillance du fichier LSASS (Local Security Authority Subsystem Service), lsass.exe.

Il a confirmé le nouveau bogue dans les articles de la Base de connaissances pour les mises à jour de Windows 10 version 1809 (KB4561608), version 1903 et version 1909 (KB4560960) et version 2004 (KB4557957).

Microsoft note également que la mise à jour hors bande du 16 juin – qui a corrigé les imprimantes qui cessaient de fonctionner après l’installation des mises à jour du mardi de correctif – est affectée par l’échec de LSASS.

«Le fichier LSASS (Local Security Authority Subsystem Service) (lsass.exe) peut échouer sur certains appareils avec le message d’erreur« Un processus système critique, C:\WINDOWS\system32\lsass.exe, a échoué avec le code d’état c0000008. la machine doit maintenant être redémarrée », explique Microsoft.

Microsoft dit qu’il travaille sur un correctif qui sera fourni dans une future mise à jour. Il n’a pas confirmé si le problème LSASS affecte les versions antérieures de Windows 10.

Bien que les mises à jour de juin semblent être la cause des redémarrages de LSASS, Bleeping Computer pointe vers un rapport d’utilisateur de fin mai sur les machines exécutant Windows 10 version 1809, voyant le code d’erreur décrit dans les problèmes connus de Microsoft.

« Le journal de l’Observateur d’événements montre que LSASS.exe s’est écrasé au premier démarrage avec l’erreur c0000008 et que tous les services n’ont pas pu s’authentifier ensuite, ce qui a probablement provoqué le crash », a écrit l’utilisateur.

On ne sait pas quand la mise à jour arrivera, mais Microsoft redémarre ses versions facultatives de mise à jour non liées à la sécurité – les versions de la semaine C et D – en juillet, après les avoir interrompues en mars pour réduire la charge des administrateurs informatiques lors de l’épidémie de coronavirus.

Les versions facultatives ne seront disponibles que pour Windows 10 et Windows Server, version 1809 et versions ultérieures. Cela donne aux administrateurs une chance de tester les correctifs non liés à la sécurité à venir dans la mise à jour Patch Tuesday du mois suivant, ou version B.

Microsoft appelle maintenant les versions C et D Preview, qui seront livrées dans la troisième semaine – alias la semaine C – de chaque mois. Les informaticiens utilisant Windows Server Update Services (WSUS) pour gérer les mises à jour ne verront plus les versions Preview ou C pour Windows 10 ou Windows Server dans le canal WSUS.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page