fbpx
ActualitésFacebookHigh TechInstagramTwitter

La France menace de lourdes amendes pour les médias sociaux avec la loi contre le discours de haine

La France vient d’adopter une nouvelle loi obligeant les principales plateformes de médias sociaux à obliger les plateformes de médias sociaux telles que Facebook et Twitter à supprimer les contenus sensibles liés à la pédophilie et au terrorisme dans l’heure qui suit la notification.

Cette nouvelle ordonnance stipule également que ces plateformes doivent supprimer le contenu haineux encourageant le racisme, la discrimination sexuelle, le harcèlement sexuel et les insultes aggravées dans les 24 heures suivant la notification.

Les autorités françaises ont également relevé le plafond de l’amende en cas de manquement de 37 500 euros (40 534 dollars) à 1,2 million d’euros (1,35 million de dollars). L’amende peut même aller jusqu’à 4% des revenus mondiaux de l’entreprise.

Cependant, la loi a également suscité des critiques de la part des défenseurs de la vie privée, craignant de restreindre la liberté d’expression. La Quadrature du Net, a déclaré une organisation de défense des droits numériques, la nouvelle loi donne à la police un pouvoir sans précédent pour décider de ce qui constitue du terrorisme et peut être utilisé contre des manifestants. L’organisation a souligné que la police peut également ordonner le blocage de tout site enfreignant la règle des 24 heures à travers le pays.

Dans un communiqué, un porte-parole de Facebook a déclaré que ce règlement est important pour aider à lutter contre le contenu extrémiste:

Depuis de nombreuses années, la lutte contre la haine en ligne est une priorité absolue pour Facebook. Nous avons des règles claires contre cela et avons investi dans les personnes et la technologie pour mieux l’identifier et le supprimer. La réglementation est importante pour aider à combattre ce type de contenu [extrémiste]. Nous travaillerons en étroite collaboration avec le Conseil supérieur de l’audiovisuel et d’autres parties prenantes sur la mise en œuvre de cette loi.

Nous avons contacté Google et Twitter pour obtenir des commentaires, et nous mettrons à jour l’histoire lorsque nous vous répondrons.

La France n’est pas la seule à avoir adopté une loi comme celle-ci. L’Union européenne a proposé de telles lignes directrices l’année dernière.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page