fbpx
ActualitéHigh TechMobileSamsung

Samsung a vendu 6,7 millions de téléphones 5G en 2019, dépassant les attentes

2020 sera cependant le véritable test pour les appareils 5G

Samsung a vendu 6,7 millions de téléphones 5G en 2019 entre le Galaxy S10 5G et le Galaxy Note 10 Plus 5G, a annoncé la société hier, marquant des ventes meilleures que prévu pour les appareils prenant en charge la norme mobile de prochaine génération.

Bien que 6,7 millions d’appareils ne sonnent pas beaucoup dans le grand schéma du marché du téléphone, c’est mieux que prévu – à l’IFA 2019, Samsung n’avait vendu que 2 millions d’appareils 5G, et ne devrait en vendre que 4 millions au total d’ici la fin de 2019 Ce nombre représente également une part considérable du marché naissant de la 5G, Samsung affirmant que ses appareils représentent 53,9% du marché mondial de la 5G.

Cette année, chaque produit phare de Samsung sera un modèle 5G

2020 devrait être une année intéressante pour la croissance de la 5G sur le marché des smartphones. Contrairement aux téléphones de 2019, qui n’incluaient généralement pas la 5G (ou dans le cas de Samsung, ne la prenaient en charge que sur des modèles spécifiques et plus chers), le processeur phare Snapdragon 865 de Qualcomm rendra la prise en charge du réseau de prochaine génération obligatoire sur tous les produits phares Android qui offrent il – mais à travers une antenne distincte plutôt qu’une solution entièrement intégrée. L’augmentation des déploiements 5G par les opérateurs signifie que les clients seront probablement plus intéressés à acheter des appareils 5G également.

Cela signifie qu’au lieu d’avoir à proposer un modèle 5G distinct du S11 ou du Note 11 (ou tout ce que Samsung appelle ses successeurs phares de 2020), chaque modèle S11 ou Note 11 prendra en charge la 5G, ce qui stimulera probablement les ventes. Bien sûr, la facilité supplémentaire de prise en charge de la 5G signifiera probablement de nombreux nouveaux concurrents pour Samsung en 2020 – y compris des rumeurs d’un iPhone 5G – ce qui signifie que la répartition des parts de marché pourrait être très différente à la même période l’année prochaine.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page