<link rel="stylesheet" id="dashicons-css" href="https://c0.wp.com/c/5.6/wp-includes/css/dashicons.min.css" type="text/css" media="all">
ActualitésHigh Tech

Le fabricant de sécurité Robot Knightscope présente un nouveau modèle multi-terrain

L’entreprise Knightscope de Silicon Valley est surtout connue pour son robot de sécurité K5: une tour ovoide sur les roues qui, lorsqu’elle ne frappe pas les bambins ou qui tombe dans les fontaines, patrouille quelques dizaines de parkings et de centres commerciaux en Californie. Mais la société présente maintenant deux nouveaux modèles à sa gamme: le robot stationnaire K1 et le buggy K7, représenté ci-dessus.

Knightscope a tenté le K7 pendant un certain temps maintenant, mais il a été montré en personne lors d’un événement de presse cette semaine. (Vous pouvez regarder une vidéo de l’événement ici, bien que la qualité de l’image et du son soit mélangée.) Le K7 mesure cinq pieds de haut et près de dix pieds de long et est conçu pour patrouiller l’herbe, le gravier, le sable et d’autres terrains délicats. La vitesse est actuellement limitée à 3 mph, mais elle peut aller beaucoup plus vite.


Comme le K5, il navigue de manière autonome et dispose d’une suite de capteurs et de caméras qui relient audio et vidéo à un superviseur humain. Le K1, quant à lui, ne bouge pas, mais utilise une technologie à ondes millimétriques pour rechercher des armes dissimulées et d’autres objets métalliques. Knightscope dit qu’il pourrait être utilisé dans les hôpitaux et les aéroports, et est plus pratique qu’un scanner que vous devez traverser.

Knightscope - Le fabricant de sécurité Robot Knightscope présente un nouveau modèle multi-terrain
La gamme complète de Knightscope. De gauche à droite: le scanner d’armes K1 stationnaire; le robot de patrouille extérieur K5; K3 indoor patrol bot; et K7 multi-terrain buggy.

Parlant à The Register, le PDG de Knightscope, William Santana Li, a déclaré que vous pourriez penser à la société en tant que «centre de données très étrange». C’est parce que sa principale activité consiste à gérer les entrées de données de ses robots. « La seule différence est que nos serveurs sont à l’extérieur et qu’ils se déplacent », a déclaré Li.

Knightscope embauche ses bots aux entreprises pour environ 7 $ l’heure (bien que le prix pour le nouveau K7 ne soit pas encore connu). C’est à la moitié du coût d’un garde de sécurité humaine, mais les robots de Knightscope offrent un service assez limité par comparaison.

Ils peuvent patrouiller, détecter les intrus et analyser les plaques d’immatriculation, mais ne peuvent pas appréhender quelqu’un, et les clients ne peuvent pas non plus programmer les robots eux-mêmes. Ils ressemblent davantage à des caméras de vidéosurveillance avancées et mobiles, avec leur présence technologiquement impressionnante agissant comme un moyen de dissuasion supplémentaire. Juste dommage, aucun des nouveaux robots ne flotte.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer