<link rel="stylesheet" id="dashicons-css" href="https://c0.wp.com/c/5.6/wp-includes/css/dashicons.min.css" type="text/css" media="all">
ActualitésApps

Apple supprime les applications populaires en Iran en raison des sanctions américaines

Apple a supprimé plusieurs applications iraniennes populaires de ses magasins d’applications cette semaine, en informant les développeurs que les applications ont été bloquées en raison des sanctions américaines contre l’Iran. Le mouvement a reçu des critiques du ministre iranien des télécommunications et a déclenché une réaction négative entre les développeurs iOS iraniens, qui ont connu des restrictions de plus en plus sévères ces derniers mois.

Jeudi, Apple a supprimé Snapp, une application Uber-like de l’App Store, après avoir déjà eu une gamme d’autres applications, y compris DelionFoods, un service de livraison de nourriture. La société a également empêché les développeurs de mettre à jour leurs applications ces derniers mois, selon TechRasa, un site technologique iranien qui a signalé la répression plus tôt cette semaine. Apple a commencé à supprimer les applications iraniennes qui facilitent les transactions pour les entreprises ou entités basées en Iran en janvier.

Apple n’a pas de boutique d’applications en Iran, mais les développeurs iraniens ont créé plusieurs applications à vendre dans d’autres magasins d’applications, et les iPhones sont régulièrement introduits en contrebande dans le pays, malgré une interdiction officielle de leur vente. On estime que 48 millions de smartphones ont été vendus en Iran, un pays de 80 millions de personnes, et environ 47 millions d’utilisateurs de réseaux sociaux. (Le pays a depuis des années bloqué l’accès à Facebook, Twitter et YouTube).

« Ce domaine du droit est complexe et en constante évolution ».

«En vertu des règlements américains sur les sanctions, l’App Store ne peut pas héberger, distribuer ou faire des affaires avec des applications ou des développeurs connectés à certains pays sous embargo américains », a déclaré Apple dans un message adressé aux développeurs affectés par la répression, selon une pétition en ligne pour inverser décision. « Ce domaine de la loi est complexe et en constante évolution. Si les restrictions existantes changent, nous vous encourageons à soumettre à nouveau votre application pour l’inclure sur l’App Store. « 

Un porte-parole de Apple a confirmé l’authenticité du message au New York Times, mais a refusé de commenter davantage. La pétition avait recueilli plus de 2 300 signatures depuis vendredi matin, et les développeurs ont exprimé leur frustration sur Twitter sous le hashtag #StopRemovingIranianApps.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page
Fermer